De son vrai nom BENTHO Maxence Hermann Oremi, Sénateur Bentho s’est forgé la réputation de graphiste plus éclectique, inventif et fou dans la conception des affiches, couvertures, logos et autres, pour artistes, marques… Dans ses réalisations, tout est possible, tout peut arriver, tout peut être utile à ses idées de design qui vont au-delà du champ de vision des autres. Son style est de ne pas en avoir, son objectif, sortir des sentiers battus, trouver l’idée de génie, épater le public. Mais, comment est-il devenu aujourd’hui l’un des graphistes béninois les plus connus?

Tout est parti d’un rêve en 2011 ! Séduit par les affiches des stars américaines donc celles de Lil Wayne, Sénateur Bentho s’est mis à s’essayer au graphisme, avec pour objectif de réaliser de pareilles conceptions, et pourquoi pas, faire mieux. Ne disposant pas d’ordinateur portatif à l’époque, Sénateur Bentho parcourt les cybers-cafés pour utiliser le logiciel PAINT. Puis quelques mois après, il s’offre son premier ordinateur sur lequel il installe tous les outils et logiciels nécessaires à son apprentissage.

Maxence BENTHO n’a suivi aucune formation professionnelle dans le design. S’étant formé en auto-didacte et du genre à vite assimiler les notions, il a très tôt maîtrisé la plupart des logiciels notamment Photoshop, Adobe Premier, After Effect, et autres. Il propose un design, à la fois pop et excessif, et parfois monstrueusement kitsch, qui peut être interprété parfois comme l’opposé du rationalisme typique du graphisme moderne, celui que l’on l’apprend à l’école.

C’est à lui qu’on doit plus de soixante pourcent des créas qui défilent aujourd’hui sur les réseaux sociaux et celles des grandes marques. D’un simple coup d’œil à ces réalisations visuelles, l’on peut apercevoir la touche du Sénateur. Et cela fait de lui un modèle sain à suivre pour tout nouveau designer!

Laisser un commentaire

Shopping Cart