L’art est le parent pauvre des activités de Carlos Kpodiefin, qui est entre autre entrepreneur ( dans les domaines de la communication, mode et agroalimentaire) et coach en stratégie de vie et business. Il a découvert le dessin au cours primaire et par la suite s’est auto formé à la peinture, l’art plastique la photographie à travers les livres. En 2000, alors qu’il était en classe de 3ème, il a été nominé au Bénin Golden Awards catégorie art plastique, mais n’a malheureusement pas remporté le trophée. Mais cette nomination, l’a conforté et l’a poussé cette même année à enchaîné deux expositions à la Place Quebec (akpakpa-Cotonou) et dans le cadre des journées culturelles dans son collège.

Carlos Kpodiefin continue ainsi son chemin, en dessinant des masques et en faisant des caricatures dans des quotidiens de la place comme L’Aurore et Les Échos du Jour. Après son Bac, il parti faire des études de communication-journalisme au Ghana, pendant 5 ans donc il se mit à la création de colliers et autres accessoires en calebasses et rafia, et aux dessins avec du fusain… De retour au Bénin, il reprit la peinture, et dans la foulée se mit à la décoration scénique. Il décora ainsi la plupart des salles de spectacles de cotonou du centre international de Cotonou, salle bleue et rouge du palais du congrès, la paillote et la grande scène de l’Institut Français ( Ex Centre Culturel Français) , l’espace Tchif, Magestic. pour des concerts, divers festivals, des défilés etc…

L’art, il le pratique pour s’échapper au quotidien. ” En général quand les gens ont envie de s’évader, ils sortent avec des amis, vont se promener, ils regardent un film, une série etc.. Et bien moi je dessine, je créé” se plaît-il à dire…

Dessiner des masques est sa manière à lui de faire des portraits, car ” Nous sommes dans un monde où les gens ne montrent presque jamais leur vrais visages, nous portons bien souvent des masques …” nous a t-il expliqué… Depuis quelques années, il a développé un style qu’il appelle “gribouillis numérique”

Partagez sur les réseaux sociaux
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Auteur Komi AGBOGUIN